mardi 23 juin 2020

Nous vibrons le masque… nous portons le masque…quand décidons-nous de l'enlever ?


Photo de Enzo B sur Unsplash

J’ai écrit ce texte en 2013 à la suite d’un séminaire que j’avais fait avec le chaman que je suivais à l’époque. En parcourant les textes que j’avais sur mon blog je me suis rendue compte que celui-ci était encore d’actualité ! C’est dingue comme la vie n’est que cycles… Déjà, à l’époque il nous parlait de masques. Les masques que l’on se met sur notre essence, sur qui nous sommes, pour plaire et être aimés. Les temps n’ont pas beaucoup changé finalement, et nous avons tellement vibré cela que nous portons les masques en vrai maintenant ! Quand redeviendrons-nous ce que nous sommes ? Quand n’aurons-nous plus cette peur de ne pas être aimé ou de ne pas être à la hauteur ? Que faudra-t-il encore pour que nous comprenions ? Je m’interroge vraiment et cela me met dans un état pas cool du tout. Ce n’est pas faute de se remettre en question et d’aider nos client(e)s, ici à La Maison du Soin, à avoir une autre vision du monde. Mais, au final, en sommes-nous capables ?  

Le monde change ? Ma première cliente à 8H30 me raconte : elle travaille chez Bouygues, panne vendredi et samedi, des travaux ont coupé les câbles sur le réseau... En arrivant travailler, une queue de plus de 70 personnes jusqu'à dehors sur le parking. Elle s'est faite insultée toute la journée et ce, pendant 2 jours parce qu’il n'y avait plus d'internet. Chacun y allant de sa priorité, de la finale de Kho Lanta, en passant par les dessins animés des enfants, le télétravail le samedi... ETC... Elle n'a pas pris de pause pendant 2 jours pour gérer tout cela, c'est mon travail me dit-elle... Toute souriante, et pimpante...C'est quelqu'un de très joyeux ! où allons-nous ? où marchons nous ? Que décidons nous ? ... Moi j'ai juste appris que mon TPE gardait les cartes en mémoires et que je pouvais le brancher sur une autre box ! Cool !!! Voir le verre plein ! 

Voilà l’extrait des enseignements d’Emaho à l’époque : 

" Voilà d'où vient la corruption de l'enfant : je fais des masques de plus en plus. Je deviens intelligent pour ne pas être tapé ou abandonné. Je fais des développements de stratégies pour ne pas être tué. Par contre, le masque de rire je ne peux pas le retenir. Je me demande de quoi j'ai l'air quand je ris. Il y a tellement de masques sur le mur. Mais quel est le vrai visage ? J'ai mis un masque qui faisait que les autres étaient heureux. Un masque pour ne pas décevoir un autre être humain. Puis dans le fond qui suis-je ? J'ai trouvé mon visage en nettoyant le sol par terre, en allant me promener j'ai su que le soleil me connaissait. C'est à travers l'art du travail. Apprenez à connaître votre visage. Votre visage dans la lune, les arbres et le vent. Vous êtes tout seul avec vous même sur cette planète. Peu importe combien de personnes vous aime. C'est un profond silence. Il s'agit de comprendre la solitude de cette société. Le soleil et les planètes sont seuls. Et cela va vous apprendre vous-même. Nous avons de la chance de voir des milliers de visage mais cela ne nous rend pas plus heureux. Les livres avec des clés ne vous rendent pas plus heureux non plus. Les peintures sculptures avec des visages qui souffrent non plus. Vous êtes la formule en elle-mêmeEn soi. Ce sont vos os. Soyez gentil avec ce mental qui est le vôtre. Il est juste comme un enfant. Si vous jouez des jeux avec votre mental, il jouera des jeux avec vous. Apprenez à votre mental à être intelligent avec les autres et votre mental sera intelligent avec vous." Emaho 

Avec amour et gratitude, pour ce que cette situation nous enseigne. Simplement être nous-mêmes, et lâcher-prise, l’univers s’occupe du reste.

Laure Fontaine
Un retour à soi…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Nous vibrons le masque… nous portons le masque…quand décidons-nous de l'enlever ?

Photo de Enzo B sur Unsplash J’ai écrit ce texte en 2013 à la suite d’un séminaire que j’avais fait avec le chaman que je suivais à l’époqu...