jeudi 16 janvier 2020

DE L’ART DU RITUEL à La Maison du Soin …





Nos vies sont empreintes de rituels de toutes sortes… Le rituel est un moment de passage, d’un état à un autre. De façon ancestrale, il nous relie au passé et nous projette dans l’avenir.

Personnellement, j’ai déjà vécu beaucoup de rituels initiatiques, la danse du feu dans le chamanisme, la marche sur le feu, la hutte de sudation, l’initiation au mantra d’Amma et du Dalai Lama, et d’autres encore… Ces rituels m’ont fait passer des caps dans ma vie, m’ont donné une vision du monde plus élargie et une capacité à voir le monde autrement. Ils m’ont également enseigné que l’on démarre petit, ignorant, et que l’on grandit progressivement au fur et à mesure du rituel, sur la connaissance de soi et de l’endroit où l’on se trouve par rapport à celle-ci. Et qu’en même temps, au final, avec ou sans rituel, on apprend chaque jour et tout au long de son existence. La vie est ainsi faite… Le rituel est un outil d’intégration.

Qu’est-ce qu’un rituel ?


Nous avons tous nos rituels, individuels ou collectifs, qui sont plus ou moins espacés dans le temps et dans l’espace.

Ces rituels sont constitués par des rites, c’est-à-dire un ensemble de règles immuables, fixant le déroulement d’une cérémonie, qu’elle soit publique, donc exotérique ou secrète voir discrète, donc ésotérique.

En ce qui concerne les rituels individuels, il nous suffit de penser à nos habitudes tels que la méditation, la prière, la réflexion ou à des habitudes moins spirituelles tels que l’heure systématique de la pause-café, de la douche et de l’horaire du train…

Ces rituels ont la particularité de nous permettre de nous rassurer et de nous plonger dans notre moi intérieur pour établir un bilan. Ce bilan est simplement un point de repère quotidien sur notre équilibre familial, notre situation émotionnelle, notre performance au travail ou sur notre état corporel.

D’autres rites règlent notre vie sociale. Pour ceux-ci nous avons besoin de la participation des autres. En effet, et bien que cela soit possible, on imagine mal un anniversaire ou un réveillon en “ solitaire ”, un mariage, un enterrement, et ceux-ci aussi sont des moments de passage mais en groupe.
Les rituels individuels sont espacés dans le temps en fonction de nos besoins et les rituels collectifs en fonction des règles bien établies par le groupe. En conséquence ils peuvent être quotidiens, hebdomadaires, mensuels, annuels etc.

A quoi servent donc ces rituels, quel en est le sens ?


Dans tous ces rituels, l’individu ne serait-il pas au service de lui-même ou du groupe ? Ou de la personne avec qui il partage le rituel ? Le groupe peut établir des règles qui sont justes pour tous les membres du groupe, (accords de groupe en communication non violente par exemple, en début de session), et chaque membre doit s’y référer. Si chaque membre se réfère aux règles du groupe, ce membre est en harmonie avec ce groupe. L’individu peut aussi établir des règles pour lui-même, qui sont justes pour lui et s’y tenir de la même façon (en état de méditation par exemple).

C’est une boucle simple et efficace, en effet “ il suffit de suivre les flèches ” pour soi-même ou avec les autres.

On pourrait donc considérer que le rituel est un point de repère, un processus qui vise à sécuriser, ainsi qu’un véhicule initiatique qui nous conduit sur le chemin de la recherche d’une vérité, et qui ancre la chose vécue dans la mémoire collective ou individuelle.

Ce peut être un outil avec lequel chaque personne peut travailler intuitivement, au moyen de ses cinq sens, ceci dans le but d’éveiller et de développer sa conscience individuelle et celle des autres, comme dans le rituel du massage et du soin énergétique.

Le rituel nous incite à l’état de partage, nous permettant ainsi de nous éveiller à une évolution permanente de l’esprit et du cœur. C’est un lien entre le visible et l’invisible, un lien Universel entre le Microcosme (l’Homme) et le Macrocosme (l’Univers).

Tous les soins de La Maison du Soin sont des rituels. Ils tirent leur puissance d'un aspect spiritualisé, d'un accueil de l'autre, homme ou femme dans leur entièreté, par le toucher, ainsi que d'une communion dans le souffle et de la présence authentique et ancrée du thérapeute dans le soin. Un rituel, une méditation, pour aboutir à un changement, d’état ou de vision du monde.

Ces rituels éveillent les sens et invitent à lâcher-prise. Ils peuvent favoriser également l'émergence d'émotions et sensations en augmentant le niveau de conscience. Ils peuvent amener à une expansion de conscience et à un état intérieur transformé. Une véritable sensation d'unité, de reconnexion ... un retour à soi, un retour à l’essentiel.

Laure Fontaine
Un retour à soi…

Thérapeute ou "Thérapute"...?

  Photo by Marco Bianchetti on Unsplash Dans cet article, j'avais envie de partager avec vous ma vision du thérapeute et non du "t...