mercredi 18 septembre 2013

L'Amour inconditionnel qui guérit le monde...

La fonction d'un guérisseur est d'aider au processus d'auto-guérison et d'autonomisation en tant que conduit d'amour. C'est l'amour de soi qui guérit tout. Un guérisseur ne peut qu'aider dans la mesure où l'autre est prêt à créer cet espace intérieur. Il s'agit d'un partenariat entre âmes de même affinité. Le vrai secret est d'être prêt à ouvrir votre cœur à l'amour et à le ressentir de l'intérieur. Personne ne peut transmettre la guérison ou la sagesse à un autre si celui-ci n'est pas disposé à évoluer consciemment. Il doit y avoir une volonté de s'ouvrir à l'amour universel et de choisir de le ressentir à l'intérieur. Il s'agit d'obtenir que l'esprit habile s'écarte du chemin afin que la reconnexion à la source puisse avoir lieu.

La guérison ne signifie pas toujours l'aspect physique de soi, c'est aussi de vous accepter profondément et totalement dans toutes les expériences de vie, quelle qu'en soit la leçon. La guérison signifie être présent dès maintenant et de permettre à la lumière de la conscience d'inonder votre Être afin que vous puissiez comprendre l'obscurité et la souffrance qui apparaissent. Guérir le monde, c'est vous guérir et réclamer le pouvoir qui réside en vous. Nous sommes tous des messagers de ce que nous connaissons lorsque nous sommes dans le calme intérieur. Soyez un leader, en sachant qu'un leader est censé créer encore plus de leaders.

~ Abigail Wainwright - Universal Enlightenment

dimanche 4 août 2013

La porte du changement.

 Un des buts du travail sur soi, selon moi, est la dissolution de son ego. Pour un être humain, aider son prochain devrait être un geste naturel. 
 
L'énergie qui s'active de plus en plus sur la Terre nous amène à prendre conscience que nous sommes responsables de notre vie et nous invite à retrouver notre capacité d'auto-guérison. La pleine santé peut s'installer progressivement par l'ouverture de conscience.
 
L'accompagnante que je suis, prend sa place, qui est d'être une aide pour aller vers le Bien-être, en redonnant l'autonomie à celles et ceux qui sont prêts à la reprendre et à ne plus donner leur pouvoir à quiconque. Je vous aide à ouvrir la porte ! C'est ainsi que la conscience humaine s'ajuste avec l'énergie qui se déverse actuellement sur la Terre pour nous éveiller.
 
Ce qu'apporte les séances que je propose :
  • L'apaisement des souffrances.
  • Le lâcher prise.
  • Un soutien dans tout processus de guérison.
  • L'ouverture à votre pouvoir d'auto-guérison.
  • Une reconnexion à une énergie de fréquence vibratoire plus élevée.
  • L'enracinement.
  • Une plus grande identification aux choix de votre âme.
     

mercredi 24 juillet 2013

Comment sortir des pièges de nos conditionnements ? Partie 2

Bonjour,
Je vous propose de relire mon dernier article "COMMENT SORTIR DES PIÈGES DE NOS CONDITIONNEMENTS" pour mieux comprendre celui que je vous présente ici, car il s'agit de la suite.


Pour nous sortir du conditionnement lié à la double injonction contradictoire de nos parents (papa dit : "On est pas là pour rigoler" et derrière maman dit :  « Faut être heureux quand même avec c'qu'on a ! » « On n'est pas les plus malheureux quand même ! » nous nous devons de décoder ces deux messages :

Quel est le sens de ces mots ?
« Il faut être heureux quand même avec ce qu'on a » :
TRADUCTION DU MESSAGE DES PARENTS :  « tu sais nous sommes sur cette planète pour tenter de goûter à un profond contentement intérieur dans la relation à nous même, dans la relation à l'autre et dans la relation à la vie autour de nous. Ça c'est le sens de la vie, la vie va par là. Et en même temps, ça passe par des difficultés (deuxième message « on est pas là pour rigoler »), des conflits, des tensions, des colères à exprimer à la bonne personne, des colères à entendre et c'est pas confortable »

Nous nous rendons compte alors, que nous avons des deuils à faire, des pans de vie qui changent, des pages qui se tournent, des idéaux à faire tomber...

Sur ce chemin nous trouvons encore 5 différents pièges :
Il y a encore deux mots qui enclenchent notre conditionnement à ne pas être heureux : « tu serais gentil de » , nous avons entendu ça avec nos oreilles mais nous avaons encodé : « je t'aime si ... » (= violence subtile sur moi qui finit par rejaillir sur les autres). Je ressens alors, que ma spécificité, ma différence, peut faire que l'on ne m'aime plus si je suis différent. Donc j’ai été gentil pour ne pas perdre l'amour. Mais ensuite, vient la frustration, la cocotte minute, la violence … car je ne suis pas moi donc tout explose. Je peux aussi retourner cette violence intérieure vers moi ! Si je réprime ce qu'il faut que j'exprime, je déprime. Nous nous devons donc d'exprimer les pans de vie, les mettre au jour plutôt que de se dire que ça va déranger.

Dans ce mécanisme il y a 5 pièges :
- 1er piège : nous avons beaucoup plus souvent appris à FAIRE des choses qu'à ÊTRE. Mais à remplir de plus en plus de choses à faire dans la vie il y a de moins moins de temps pour être dans la vie. En plus je m'abuse car tout ce que je fais, je dis que c'est pour le bien des autres... Même si cela répond à des besoins fondamentaux d’être humain (amour, connexion) en fait nous faisons ça pour être reconnu, pour être aimé et pour avoir de la considération, pour avoir l'air important. Ce n'est pas par plaisir de donner que nous en faisons tant, mais par peur de perdre !

Bien sûr, j'ai besoin de la reconnaissance des autres, mais en fait ce n'est pas tant ça, c'est plutôt du regard de moi-même sur moi-même, dont j'ai besoin ! Je ne m'aime qu'épuisé ! A bout ! Ayant mérité ! Et là j'ai tellement fait que je peux aller dormir ! On arrive pas à se dire qu’aujourd’hui l'urgent c'est de ne rien faire du tout ! Nous nous devons de nous poser pour voir tous ces fonctionnements obsolètes. On ne doit pas se négliger sinon on ajoute à la négligence.
Si l'on continue toujours à vouloir faire et non pas à être, on se retrouve comme le hamster dans sa cage qui tourne a l'infini. A un moment donné c'est l'agenda qui commande ! Trop de choses à faire !

- 2ème piège : notre confiance en nous est mise dans le regard de l'autre, nous sommes dépendant du regard de l'autre. Nous n'avons donc pas d'autonomie pour être heureux. « Qu'est ce qu'on va dire de moi ? » Nous nous devons donc de travailler la confiance en nous pour accepter le désaccord. Ne pas être accro au regard de l'autre, c'est la dépendance la plus fréquente. Nous nous devons d'acquérir plus d'autonomie personnelle. D'abord, accepter que l'on a pas confiance en soi, et se dire que ça peut changer et ne pas se dire que ça va rester comme ça et ensuite travailler la juste estime de soi et pas gonfler l'ego.

- 3ème piège : notre peu d’accueil à la différence. La différence est menaçante. L'encodage est : « comment je me suis senti accueillie dans ma différence ? » A l'école : il n'y a pas le droit à l'originalité quand on rentre petit à l'école : « t'es un peu trop comme ceci et pas assez comme cela... » Alors on s'adapte, … on fait des choses que l'on aime pas et l'on se retrouve encore à l’écart, 40 ans plus tard ! Notre différence nous fait peur. On doit rester intégré pour vivre ! On achète l'intégration familiale. On cherche la sécurité au mépris de sa propre vie. Nous ne devons pas nous compromettre...
Notre tolérance plafonne quand c'est l'autre qui est différent. Nous ne supportons pas. Nous critiquons celui qui exprime sa sensibilité et sa différence. Nous vivons des rapports de rejet et d'intégrisme. Nous devrions pouvoir entendre que l'autre n'est pas d'accord. Mais pour cela il nous faut une juste estime de nous-même. Pour accueillir l'autre, il faut s'ouvrir à sa différence. Goutez la différence ! Comme c'est riche, j'aurai pas cru ça ! Écoutez ! J'enlève des couches d'égo ! Nous grandissons ensemble ! Mais malheureusement pour nous, nous ressentons un risque de désintégration si nous ne sommes pas d'accord... On confond désaccord et désamour !!! Alors qu'il n'y a pas de désamour pour autant (je t'aime si...). La différence est source d'enrichissement, pas de désamour.

- 4ème piège : la difficulté à dire non à la bonne personne et au bon moment. Nous disons souvent oui à plus de choses que celles pour lesquelles nous avons de l'élan. Par peur de perdre l'autre et non pas par goût de donner de nous. Et aussi, par peur de perdre notre estime de nous. Ce n'est pas la faute de l'autre. Ce n'est pas que tu m'envahis, c'est juste que je n'ai pas réussi à exposer où les limites de mon territoire étaient clairement ! Alors, je pars dans l'agression. La violence est souvent la difficulté à exprimer des besoins par des demandes. Nous exportons à l'extérieur ce que nous n'avons pas envie d'aller voir à l'intérieur. Ceci, représente le manque de capacité à s'affirmer. Nous nous devons donc de clarifier ce à quoi je dis oui, quand je dis non. Ce n'est pas confortable d'entendre dire non : donc je m'ouvre à ce à quoi l'autre dit oui, quand il dit non.

Nous ne vérifions pas toujours que notre langage est compréhensible par notre interlocuteur.

- 5ème piège : faire bon usage de nos émotions. C'est l'intelligence du cœur. C'est la compréhension de nos sentiments et de nos besoins. Dans notre culture nous avons souvent été coupé de nos sentiments. La colère doit être exprimée avec force, précision et respect, mais nous ne savons pas le faire...
La peur c'est pareil. Soit je la nie et elle m'empêche de faire mes choix ou alors elle me submerge et je ne peux rien faire. Je dois écouter ma peur et après j'apprends à cohabiter avec elle. Ensuite je la remets dans sa niche et je peux faire les choses.


Alors soyez autrement, travaillez l'être, les façons d'être. N'attendez pas que le cadre change, changez à l’intérieur du cadre !

Le deuil est un ingrédient de la vie, une expérience de la vie. On y est rarement préparé, mais des deuils, il y en a tous les jours à faire : deuil des rêves, deuil des parents idéaux, etc... Le deuil c'est la Liberté car pour acquérir, je dois lâcher, faire le deuil... Tourner les pages pour pouvoir en ouvrir d'autres.

Lâcher l'illusion de croire que ça ira mieux demain !

lundi 17 juin 2013

Comment sortir des pièges de nos conditionnements, tout un programme... !

Comment sortir des pièges de notre conditionnement, tout un programme... !
(Selon Thomas d'Ansembourg, auteur du livre, "Cessez d'être gentil, soyez vrai."

Il semble bien que nous cherchions tous à goûter un profond contentement intérieur dans la communion avec toutes les partie de nous, même celles avec lesquelles il n'est pas facile de cohabiter, dans la relation avec l'autre, avec les autres, dans notre vie, et dans la relation à la vie, la nature, l'univers, Dieu... C'est ce dans quoi nous arrivons quand nous arrivons sur cette planète et c'est ce que nous laisserons quand nous partirons. C'est notre objectif dans cette vie.

Nous sommes piégés à cause de nos stratégies qui ne vont pas avec notre quête. On ne peut pas sortir d'un piège quand on ne sait pas qu'on est pris dedans ! Je suis coincé dans quelques chose, mais je ne sais pas dans quoi je suis coincé. Je suis pris dans un petit « enfer » « me »- « ment », dans mes habitudes de fonctionnement. Tout ce que je vis n'est peut-être pas toute la réalité.

1 ère étape pour sortir du piège : prendre conscience du piège
2 ème étape : ce n'est pas suffisant d'avoir conscience (je vis avec le piège aux pieds). Je ne peux pas sortir du piège sans savoir comment il s'est enclenché. Je dois me mettre les mains dans le cambouis pour retrouver une fluidité. Ce n'est pas une situation confortable du tout, mais pour m'en sortir, je me dois de le faire !

Les pièges:
Ils ont trait à notre culture c'est à dire à notre conditionnement. Mais nous avons un pouvoir d'action pour déprogrammer et reprogrammer. Il y a aussi des pièges qui ont trait à notre nature. Êtres humains incarnés. Êtres infinis coincés dans un corps fini. Nous avons des besoins infinis d'amour absolu, et notre corps est soumis à l’espace temps. Faire la paix avec la donne du temps peut grandement nous aider. Avoir un rapport paisible avec le temps nous aide à sortir de ce piège.

Les deux principes fondamentaux de l'existence :

1 : Entre la joie et la peine, la confiance et la peur, l'angoisse et la sécurité, la maîtrise et l'impuissance, il semble bien que l'alternance ne soit pas un incident mais bien un ingrédient ! Il semble que notre vie s'articule autour de ce mouvement là. C'est la même chose pour les cycles de la nature, et personne n'y voit d'inconvénient. C'est un processus mouvant. Rien est fixe dans l'univers. La seule chose fixe dans l'univers c'est l'homme qui l'a inventé : c'est l'idée fixe, l'idée arrêtée sur une chose, le jugement, la croyance ! QUELS PIQUETS DE CERTITUDE !
Et lorsqu'on ajoute la résistance à la contrariété, nous souffrons deux fois plus !

2 : Le présent est ouvert sur la continuité, et sur la continuité tranquille. Le présent peut ne pas être tranquille mais la continuité de ma vie est tranquille. La vie va au-delà de mes conditions de vie. Si je ne suis pas heureux de ce qui m'arrive dans le présent cela ne veut pas dire que ce qui m'arrive ne sera pas heureux dans la continuité, dans la perspective.

Tout cela nous le savons mais nous avons du mal à l'intégrer. Il y a un empêchement intime à cela, ce sont les vaccins "anti-bonheur".
"J'ai été vacciné contre le bonheur, c'est à dire qu'à chaque fois que le bonheur menace d'arriver, ce n'est pas possible que ça continue, je suis devenu maître en auto sabotage, et je m'interdis l'accès au bonheur."

1ère injection du vaccin (papa): « On est pas là pour rigoler ! » La bonne intention nous empêche de voir l'effet pervers ! Dans cette optique le bonheur est interdit, inutile de le chercher !
2ème injection (maman) : « Faut être heureux quand même avec c'qu'on a ! » « On n'est pas les plus malheureux quand même ! » Dans ce cas, il y a peu d'accès à la vie émotionnelle. Dans les passages difficiles, on se blinde car on a pas le droit de dire ce que l'on ressent. Alors dans cette optique, le bonheur est obligatoire. C'est un devoir moral !

DONC D'UN COTE LE BONHEUR EST INTERDIT ET DE L'AUTRE COTE LE BONHEUR EST OBLIGATOIRE . Du coup, en grandissant, l'accès au bonheur devient ambigu car on ne peut pas être fidèle à la fois à papa et à maman qui n'avaient pas la même injonction en même temps ! Je cherche mais je ne peux pas ! Je suis tétanisée ! On devient maître saboteur à cause de ces deux injonctions contradictoires. On ne peut pas être fidèle en même temps à l'une et à l'autre.

Pour s'en sortir, nous nous devons de décoder ces deux messages. Cela fera l'objet de mon prochain article. A très vite....

mercredi 15 mai 2013

Comment devient-on malade ?

QU'EST CE QUE LA MALADIE ?

En réalité, c'est très souvent notre cœur qui souffre...
La maladie est un programme de fonctionnement commandé par le cerveau et exécuté par les organes. C'est la solution idéale pour répondre à un conflit biologique.
La maladie se situe à l'étage du corps, dans la biologie et son rôle est de donner plus de vie car :
tout dans le cerveau est intégré et programmé en terme de survie.
Le cerveau trouve toujours la solution biologique pour que l'on continue à vivre. Le cerveau ne se trompe jamais. On peut donc se poser la question de savoir à quoi la maladie répond-elle ?
La pensée est une source d'information complémentaire. Le mode de fonctionnement de l'être humain est le suivant : la pensée évalue, le cerveau donne l'ordre, le corps exécute.

Les maladies sont les solutions de survie du corps. Ces programmes spéciaux nous sauvent la vie au moment où nous en avons besoin (réflexe de survie). Notre cerveau contrôle notre corps, il n'agit ainsi que pour nous sauver.

QUELLES SONT LES DIFFÉRENCES ENTRE CONFLIT BIOLOGIQUE ET CONFLIT PSYCHOLOGIQUE ?

Conflit  psychologique = nous ne sommes pas malades.
Conflit biologique = nous sommes malades.

Le conflit est une transcription du cerveau dans le corps car le conflit était ingérable dans la psychologie. La maladie est la manifestation du conflit. En aucun cas, la maladie n'est psychologique, elle est forcément biologique. Je suis malade quand une info s'incarne dans mon corps parce que le conflit était trop lourd pour ma psychologie. Tant que le conflit est gérable, il reste dans la psychologie, et nous demeurons en bonne santé. C'est quand l'info pénètre dans notre biologie que nous devenons malades.

COMMENT CELA SE PASSE-T-IL ?

Si je vis un sur- stress énorme c'est-à-dire si DANS L'INSTANT la vie d'un proche ou la mienne est en jeu, immédiatement, une mutation a lieu dans mon cerveau ! Il crée aussitôt un nouveau programme qui se traduit par une maladie précise.

Si je vis  un conflit psychologique suraigu permanent (pour nous c'est la cause la plus fréquente de la maladie) et que je ne débranche jamais, je vais être entièrement prise par cela, je vais m'épuiser et aller vers la mort. Pour continuer de vivre, je dois passer dans une phase de repos. Mon cerveau doit donc trouver une solution de survie pour gagner du temps, c'est la maladie.
Lorsque nous sommes dans cet état de stress permanent, notre vigilance baisse car notre champs de pensées est abaissé. Ceci est donc dangereux pour notre survie car nous sommes dispersés (nous pourrions mourir par inadvertance si nous ne faisons pas attention). Comme ceci est intolérable par rapport à la survie, le cerveau va prendre des dispositions, il sort un nouveau programme de biologie de survie. Le cerveau transpose symboliquement le psychologique dans le biologique. Du coup, au lieu que tout l'être soit concerné par le conflit psy, il n'y a qu'une toute petite partie du corps (la partie malade) qui est en correspondance avec le conflit, la pensée peut donc être plus claire, plus libre ! Et du coup, on peut être plus performant ! Entre deux maux, le cerveau choisit le moindre, il préfère nous faire vivre plus longtemps plutôt que de nous faire mourir tout de suite.

TOUT CE DONT ON PREND CONSCIENCE NE PROGRAMME PAS . TOUT CE DONT ON PREND CONSCIENCE DÉPROGRAMME ET/OU DONNE LA POSSIBILITÉ DE DÉPROGRAMMER .

On passe donc d'un sur-régime absolu à un sur-régime relatif. La maladie nous donne du temps pour résoudre notre conflit biologique. Si nous ne le résolvons pas, nous mourrons de la maladie et de ses conséquences.

La maladie est un saut quantique, c'est à dire un changement d'état au plus profond de soi, voulu, organisé et installé en un instant par notre cerveau automatique et qui persiste tant que c'est nécessaire. C'est un niveau intermédiaire de survie entre la mort à court terme et la santé.

A bonne entendeur, résolvons nos conflits avec l'aide de nos mal-à-dit !!!


mercredi 1 mai 2013

Témoignages

J'ai maintenant beaucoup plus de recul, quant à cette nouvelle technique de thérapie, qu'est l'Auxiliothérapie. J'ai fait énormément de séances avec beaucoup de personnes différentes, sur divers thématiques. Et je peux dire avec certitude, que cette méthode fait avancer les gens qui le veulent vraiment. C'est un énorme boost à tous les niveaux : corporel, émotionnel, prise de conscience, relaxation, etc. Alors n'hésitez plus : DO NOT TRY, DO IT, THERE IS NO TRY...


Ci-joint, les encouragements de ma formatrice adorée qui m'a révélée mon potentiel et que je remercie encore une fois du plus profond de mon cœur.


Coucou Laure,
Merci pour ton témoignage. C’est super tout ça ! Super pour les prières aussi. Tout ce que tu mets en place et qui t’aide est bon.
C’est ça aussi se révéler soi. On vous a donné les bases,
Du moment que on y met de la lumière en plus. C’est le bonheur,
Il n’y a pas de danger à la lumière…
Et ton analyse est bonne quand à ce qui se passe lors des séances,
Et c’est pour cela qu’on commence un traitement avant du coaching par les énergies.
Quand on le vit on comprend mieux, et c’est pour cela que tu dois continuer à pratiquer de la sorte.
Tu le ressens toi-même !
 Céline Mettaye, formatrice en Auxiliothérapie

mardi 23 avril 2013

10 Conseils pour faire face aux défis de la vie.

 1.       Écoute la sagesse de ton corps
Écoute les signaux que t’envoie ton corps ; si tu ressens un bien être après avoir pris une décision, tu es sur la bonne voie ; tout signal d’inconfort et de mal être invite à effectuer un changement, un lâcher prise, un pardon.

2.       Vis dans le Présent
Vis pleinement la journée qui se présente, affronte le présent jour après jour, sans être  esclave du passé et sans être paralysé par les préoccupations liées au futur.

3.       Trouve le temps de méditer et/ou de prier : Mets-toi en contact avec ta dimension spirituelle. Apprends à ralentir le rythme de tes pensées, ouvre ton cœur à Dieu, rencontre le silence, expérimente le contact avec la partie la plus profonde de toi pour comprendre qui tu es.

4.       Abandonne l’idée d’avoir besoin de l’approbation des autres
Ne permets pas aux autres de  conditionner tes choix de vie. Est inscrit en toi un programme de vie que ton âme connait. Laisse-la te le révéler en écoutant et regardant les signes que la vie t’envoie. L’univers est prêt à t’offrir d’infinies possibilités. N’oublie jamais ton pouvoir intérieur qui est paix totale, amour, sagesse infinies.

5.       Quand tu te mets en colère contre quelqu’un sache que tu te détruis en premier. Quand tu te fermes et que tu es sur la défensive, tu perds ton pouvoir sur toi-même. En gérant ta colère et en t’ouvrant aux autres, tu gardes le contact avec ton divin intérieur et l’univers entier.

6.       Rappelle-toi que ta réalité extérieure est le reflet de ta réalité intérieure
Utilise les relations comme un miroir pour t’aider à te comprendre en favorisant ta croissance et ton évolution. Chaque confrontation avec l’autre t’aide à te connaitre plus profondément.

 7.       Évite les jugements, tu te sentiras plus léger
La dualité  entre le bon et le mauvais t’amène à mettre des étiquettes et à interpréter  tout ce qui t’environne en t’empêchant de voir les choses  pour ce qu’elles sont.

8.       Ne pollue pas ton corps précieux de toxines, chimiques ou émotionnelles
Ton corps est le temple de ton âme et à ce titre il mérite un grand respect. C’est un merveilleux instrument pour t’accompagner tout le temps de ton incarnation sur terre. Soigne chaque cellule de ton corps : c’est très important pour ton bien être globale, corps, mental et esprit.

9.       Remplace les comportements basés sur la peur et la culpabilité par un comportement basé sur l’amour. La peur et la culpabilité viennent des mémoires du passé. Rappelle-toi  que chacun a en soi la Force nécessaire pour  reconnaitre, affronter et vaincre la peur. L’aide spirituelle est à tes cotés pour te soutenir avec sa Grâce.

10.   Sois conscient que l’univers est le reflet d’une grande et profonde intelligence, une intelligence invisible qui organise la matière et l’énergie. Vivre en paix, en harmonie, dans la pureté et la transparence avec toi-même et avec tout ce qui t’entoure est le cadeau le plus élevé que tu puisses offrir au monde.

Texte de  Marie Menseau http://eveil-a-soi.com   Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer sa source originale. Tous droits réservés.

mercredi 17 avril 2013

Pourquoi les gens ne guérissent pas !


(Ce texte m'est parvenu par une de mes amies qui vit au Brésil et que j'ai connu lors d'un séminaire de Danse du feu avec Emaho)


Un médecin intuitif partage avec nous sa perspective unique sur la raison pour laquelle les gens ne guérissent pas. Il avait l'habitude de penser que tout le monde voulait être guéri. Et a fini par conclure que « la guérison était très désagréable ! »

Les obstacles à la guérison comprennent le fait d’abandonner de vivre dans le passé, de cesser d'être une victime, et la peur du changement. Diriger notre pensée et notre énergie sur notre passé se fait au détriment de nos cellules et de nos organes qui ont besoin d'énergie pour fonctionner et guérir.

La guérison exige de vivre dans le présent, et la récupération de l’énergie piégée dans nos traumatismes et dans nos blessures. Ce médecin dit que la seule raison de nourrir et de garder le passé vivant, c'est l'amertume de ce qui s'est passé.

Refuser de pardonner à un événement ou à une personne du passé produit des fuites d'énergie. Le pardon guérit les fuites. Le pardon n'a rien à voir avec le fait de ne pas responsabiliser les autres pour les blessures qu'ils ont causées.

Il a plus à voir avec la liberté de la personne qui se perçoit comme une victime.

Quand nous voyons un évènement douloureux dans le cadre du processus de la vie comme un message ou un défi plutôt que comme une trahison personnelle, l'énergie de vie liée à cet évènement reflue vers les circuits énergétiques de notre corps physique.

Les gens ne guérissent pas parce qu'ils ont été libérés de l'illusion d'être une victime. Trop souvent, les gens obtiennent du pouvoir sur les autres grâce à leurs blessures parce qu'ils ont trouvé du soutien chez les autres. Les blessures deviennent un moyen de manipuler et de contrôler les autres.

La guérison exige souvent des changements de mode de vie, d'environnement et de relations. Le changement peut être effrayant !!!

Il est facile de rester dans un circuit d'attente, en affirmant que l'on ne sait pas quoi faire, alors que c’est rarement vrai. En fait, lorsque nous restons dans un circuit d'attente et que nous savons exactement ce qu'il faut faire, c’est que nous sommes terrifiés par le fait d’agir en conséquence...

Le changement est effrayant, et le temps d'attente donne un sentiment de sécurité, alors que la seule façon d'acquérir véritablement ce sentiment de sécurité est d'entrer dans le tourbillon des changements et de se sentir vivant à nouveau.

La guérison nécessite une action. Manger, l'exercice quotidien, prendre le bon médicament produisent des changements sains dans le physique.

Relâcher le passé, laisser tomber les emplois stressants ou les relations inappropriées sont des actions qui soutiennent l'énergie du corps.

Même le processus de la mort auquel nous sommes tous confrontés, peut devenir un acte de guérison des vieilles blessures qui se libèrent en résolvant les questions laissées en suspens avec ses proches. 
(Maria de los Ángeles Rodeiro, gemmothérapeute)

mercredi 10 avril 2013

Bas les masques ...

Bonjour,

Ce message n'est pas vraiment le mien, mais plutôt l'interprétation que j'ai fait (après traduction et avec mes filtres, bien sûr !)  de ce que nous a dit Emaho http://www.emaho.ws/fremaho.html , le chaman que je suis depuis plusieurs années maintenant, lors de son dernier Workshop à Lyon. Enjoy it ...

" Voilà d'où vient la corruption de l'enfant : je fais des masques de plus en plus. Je deviens intelligent pour ne pas être tapé ou abandonné. Je fais des développement de stratégies pour ne pas être tué. Par contre, le masque de rire je ne peux pas le retenir. Je me demande de quoi j'ai l'air quand je ris. Il y a tellement de masques sur le mur. Mais quel est le vrai visage ? J'ai mis un masque qui faisait que les autres étaient heureux. Un masque pour ne pas décevoir un autre être humain. Puis dans le fond qui suis-je ? J'ai trouvé mon visage en nettoyant le sol par terre, en allant me promener j'ai su que le soleil me connaissait. C'est à travers l'art du travail. Apprenez à connaître votre visage. Votre visage dans la lune, les arbres et le vent. Vous êtes tout seul avec vous même sur cette planète. Peu importe combien de personnes vous aime. C'est un profond silence. Il s'agit de comprendre la solitude de cette société. Le soleil et les planètes sont seuls. Et cela va vous apprendre vous même. Nous avons de la chance de voir des milliers de visage mais cela ne nous rend pas plus heureux. Les livres avec des clés ne vous rendent pas plus heureux non plus. Les peintures sculptures avec des visages qui souffrent non plus. Vous êtes la formule en elle-même. En soi. Ce sont vos os. Soyez gentil avec ce mental qui est le votre. Il est juste comme un enfant. Si vous jouez des jeux avec votre mental, il jouera des jeux avec vous. Apprenez à votre mental à être intelligent avec les autres et votre mental sera intelligent avec vous." Emaho.

mercredi 27 mars 2013

Suivre la lune, pour nous les femmes...

Le cycle féminin est de 28 jours en moyenne, c'est pour cela que, pour notre bien-être, nous devrions être calé sur le cycle lunaire qui est aussi d'un mois. Dans les temps anciens, les femmes s'alignaient sur le cycle lunaire, elles souffraient de bien moins de maux que nous aujourd'hui, et pour cause !... Voilà quelques explications à cela :

Le cycle lunaire rythme quelques activités biologiques et physiologiques de l'être humain, telles que la croissance des cheveux et le soin de la peau. Ces effets sur l'homme sont les plus anciennement connus. Sans doute à cause de notre mode de vie moderne, avons-nous oublié les trésors de connaissances que nous ont laissés nos ancêtres. Celles-ci sont le miroir d’un monde intérieur que nous avons de nos jours oublié d’écouter. La Lune exprime une transformation incessante. Très tôt, l’homme associa le principe féminin à la Lune. L’homme a projeté sa propre réalité dans celle de la Lune : comme elle, il naît, croît, meurt.


1-NOUVELLE LUNE :
Pour rester en forme et tonique, période favorable pour pratiquer une journée de jeûne. Période de repos "curatif", pour laisser agir les différentes thérapeutiques. En attendant, retenez qu'il est toujours bénéfique de prendre le temps de se reposer et de se détendre les jours précédant la nouvelle lune. C'est une période d'introspection. Vous devez faire le point sur ce que vous avez accompli et voir le chemin qu'il reste à parcourir. Vous pouvez jouer carte sur table avec quiconque. Avancez. Testez de nouvelles expériences,

2-LUNE CROISSANTE :
Si votre peau à une tendance sèche et mixte, les traitements de la peau sont plus efficaces pendant la lune croissante, soit quelques jours après la nouvelle lune. En règle générale, la peau absorbe mieux les soins qui lui sont prodigués à cette période. La lune croissante favorise donc la croissance. Cela est particulièrement visible sur les végétaux mais également sur les cheveux et les ongles .On tonifie l'organisme et les grandes fonctions organiques. Bonne période pour les remèdes contre la fatigue et les remèdes de tonification du foie et du pancréas. Sur le plan des activités humaines, la lune croissante est favorable aux activités intellectuelles, aux relations n’impliquant pas la durée, à ce qui est rapide et provoque des effets à court terme. On prend de grandes décisions. On est dans l'action. Grande énergie, grand magnétisme, période de mouvements.

3-PLEINE LUNE :
L'hormone appelée mélatonine, serait sécrétée vers 2 h du matin, les nuits de pleine Lune. Cette mélatonine est une hormone de stress et sa production, plus ou moins abondante selon les individus, expliquerait enfin pourquoi les troubles du sommeil sont si fréquents lorsque la lune est pleine. et qu'il faut faire preuve d'un peu plus de prudence que d'habitude dans ses paroles et dans ses actes les jours précédents et suivant la pleine lune. Toutes le impuretés sont remontées à la pleine lune. On disperse, on nettoie.Vos instinct et vos émotions atteignent leur paroxysme. Énergie débordante.

4-LUNE DÉCROISSANTE :
On draine et désintoxique l'organisme. Période propice à l'élimination des toxines par les reins. Remèdes pour la circulation sanguine. Période pour essayer d'éliminer les influences négatives, rompre avec de mauvaises habitudes, perdre du poids. Sur le plan des activités humaines la lune décroissante est plus favorable aux activités matérielles, aux relations impliquant la durée, à ce qui agit à long terme. Période de sommeil, d'introspection, de diminution de retrait. Fin des projets. Fin des liaisons qui n'ont pas lieu d'être. Ne pas prendre de risque dans les relations. Ne pas se forcer. Rééquilibrer les énergies de votre environnement. La lune décroissante déconseille toute forme de nouveauté. Longues nuits de sommeil. En revanche, pour démarrer les traitements contre l'acné et les points noirs, il faut intervenir sur les boutons en lune décroissante. Si votre peau est à tendance grasse, les traitements en lune décroissante permettent d'obtenir une peau plus fine et plus ferme. Soin régénérant, tonifiant car le traitement va dans la profondeur, nourrir la peau.

A La Maison du Soin je vous propose un soin en lien avec la lune pour ressentir votre féminité au plus profond de vous : le soin "LUNATIQUE ÉLIXIR". Essayez-le !!! 

N'hésitez pas à laisser un commentaire, pour cela vous devez sélectionner un profil, si vous n'avez pas de comptes spécifiques cliquez sur ANONYME, @ + !

mercredi 20 mars 2013

La Nutrition, outil 4 de l'auxiliothérapie

ATTENTION ! JE NE PARLE PAS, ICI, EN TERME DE CALORIES MAIS EN TERME DE TAUX VIBRATOIRE !


Le concept d'alimentation Bio-Logique, est basé en grande partie sur la consommation des aliments vivants, des aliments issus de l'agriculture biologique et l'association de certains aliments qui renforcent la vitalité, selon les concepts du Dr Wiliam Hay. Ceci est une approche globale de la santé qui cherche à redonner au corps son pouvoir d'autoguérison et un regain d'énergie.

     Depuis la nuit des temps, l'être humain survit grâce à la nourriture qu'il ingère et à l'eau qu'il boit chaque jour. Il est donc important de se nourrir essentiellement de bons aliments, les plus naturels possibles et non transformés. Les fruits, les légumes, les poissons, les viandes, les fromages, les laitages produits selon un mode d'agriculture et d'élevage le plus naturel possible, biologique, et qui respecte l'environnement et l'être humain.

     Le fait d'être malade souvent est du à un taux de défenses immunitaires bas, et cela est lié à ce que nous mangeons. Tous les aliments issus de la grande distribution sauf s'ils ont un label bio, contiennent des éléments chimiques dangereux pour la santé si vous les consommez trop souvent. Il se cache, sous leur bel aspect, leur bel emballage, leur jolie couleur et leur bon goût, des composants capables de vous rendre "accro" à leurs goût de façon à ce que vous ayez toujours envie d'en manger.

    Consommez donc des aliments énergisants : c'est à dire des aliments au taux vibratoire élevés ; fruits, légumes frais bio. Ils maintiendront votre taux vibratoire haut. Il faut savoir que les produits chimiques font baisser le taux vibratoire des aliments donc le vôtre puisque vous les ingérez.

    Les aliments cuits sont "morts", en processus de décomposition et de pourrissement, même si on ne le voit pas ! Et donc leur taux vibratoire est très faible. ( La viande, le poisson...abattue ou pêché dans des conditions de stress énorme, les toxines d'abatage, les vaccins, les hormones de croissance, les ogm, tout cela se retrouve à l’intérieur de votre assiette et donc dans votre corps ! HUM !!!! Beurk !!!!!!)

ALIMENTATION RECOMMANDÉE


L'alimentation vivante c'est à dire majoritairement crue, qui n'ont subit aucune transformation
Les aliments alcalinisants : ils contiennent plus de minéraux tels que le sodium, le potassium, le calcium et le magnésium. Ces aliments neutralisent  les aliments dits "acidifiants" qui produisent de l'acide urique, sulfurique, acétique,  lactique et phosphorique. (fruits, légumes...)
Les aliments fermentés : la fermentation améliore la valeur nutritive, la saveur, et la digestibilité. (yogourt, choucroute, miso, olives, fromage, vinaigre...)
La germination (graines germées) :  La germination est une usine de prédigestion et de fabrication de nutriments.



L'élément clé de l'alimentation vivante est la conservation des enzymes, naturellement présentes dans les fruits, les légumes et les germinations, qui sont détruites par la cuisson lorsque la température excède les 47,8 °C. En l'absence de ces enzymes les organes du système digestif et le pancréas ont à suppléer en produisant les enzymes nécessaires à la digestion des aliments. Ceci exige un surcroît de travail pour l'organisme et une plus grande dépense énergétique. Ce qui à long terme, affaiblit les organes internes, prédisposant l'individu aux allergies et aux maladies telles les coliques, cancer, acné...etc.


L'ALIMENTATION DISSOCIÉE

Cette alimentation est basée sur les principes de l'hygiène naturelle selon laquelle le corps humain est capable de se purifier, de se soigner et de s'entretenir par lu-même. Ce qui prime ce n'est pas tant ce que l'on mange, mais plutôt comment et quand on le mange. Il est conseillé d'éviter de consommer trop de groupes d'aliments en même temps. Ce thème fait l'objet de consultations spécifiques ainsi que tout ce qui concerne les acides gras.

ALIMENTS A PROSCRIRE

Conserves
Aliments à base d'additifs chimiques ou agents de conservation
Boissons gazeuses sucrées
Gluten
Le glutamate monosodique (additif alimentaire)
L'aspartame

Tous ceci sont les poisons de notre quotidien...

N'hésitez pas à laisser un commentaire, pour cela vous devez sélectionner un profil, si vous n'avez pas de comptes spécifiques cliquez sur ANONYME, @ + !

mercredi 13 mars 2013

Qu'est ce que l'énergie ? Tout part de là !


Qu’est-ce que l’Energie ?


Cet article est écrit par Eric Delafontaine, praticien de médecine chinoise du BLOG :  
http://energie-strategie-liberte.com

En occident, notre notion de l’énergie est généralement assez réductrice. Selon le dictionnaire Larousse, le mot énergie date de l’antiquité, il vient du grec energia qui veut dire « force en action« . Dans le sens commun, l’énergie désigne tout ce qui permet d’effectuer un travail, de fabriquer de la chaleur, de la lumière, un rayonnement électromagnétique ou de produire un mouvement.
Au niveau de la science avant les découvertes d’Albert Einstein, la croyance établie était que l’univers était composé de matière faite de particules solides indivisibles et d’énergie faite d’ondes. Cependant, la science moderne et en particulier la physique quantique qui a été initiée par Albert Einstein, tient un discours complètement différent qui dépasse ce concept de dualité : Toute matière est faite d’énergie ! Nous pouvons le constater en regardant des atomes sous un microscope suffisamment puissant : nous ne voyons plus rien de solide, nous ne voyons plus qu’une masse d’énergie en vibration. Et ce qui fait la différence entre la matière et les ondes, c’est justement la différence de vibration.

Energie

Si vous demandez à un physicien quantique : qu’est-ce qui crée le monde ? Il répondra l’énergie. Demandez-lui alors de décrire l’énergie. Sa réponse sera qu’elle ne peut être ni créée, ni détruite, qu’elle a toujours été et que toujours elle demeurera et que tout ce qui existe à jamais a toujours existé et que cela ne fait que prendre forme, traverser les formes, quitter les formes.
James Arthur Ray dans le film Le Secret.

La notion s’approche complètement de la vision qu’ont de l’énergie toutes les traditions philosophiques de l’extrême-orient, que ce soit en Chine, en Inde, au Tibet, au Japon, au Viet-Nam, en Thaïlande, etc. :

TOUT L’UNIVERS ET TOUT CE QUI EXISTE EST CONSTITUE D’ÉNERGIE. 4 éléments

Tout ce qui est solide, palpable est de l’énergie condensée tandis que tout ce qui est invisible comme l’air est de l’énergie plus fluide. Son existence ne peut être perçue qu’à travers ses mouvements permanents (ex : les marées, le vent, la croissance d’une plante, la respiration, l’influx nerveux, la circulation sanguine, l’expansion du cosmos, etc.) et ses transformations incessantes (ex : l’eau se transforme en vapeur, l’oxygène se transforme en gaz carbonique, les aliments se transforment en nutriments, les graines se transforment en arbres, les déchets organiques se transforment en compost, etc.).
Nous sommes donc uniquement constitués d’énergie. Et nous vivons dans un environnement composé lui-aussi uniquement d’énergie ! 

La vision de l’Homme dans sa globalité
L’autre point commun de toutes ces traditions d’extrême orient est de considérer que nous faisons partie d’un Tout, que nous sommes en relation permanente avec la nature et l’univers puisque nous en faisons partie. Notre fonctionnement interne aussi bien organique qu’émotionnel ou mental fonctionne donc obligatoirement en parallèle avec le fonctionnement de l’univers, avec tout ce qui se passe autour de nous, que ce soit avec le climat dans lequel nous vivons, avec le temps qu’il fait, avec l’enchainement des saisons, ou encore avec les mouvements de la Terre, du soleil, de la lune et des étoiles. Vous comprendrez ainsi aisément pourquoi toutes nos énergies internes sont autant soumises à rude épreuve avec toutes les perturbations que nous vivons à ce niveaux-là depuis plusieurs années.



ensemble

Dans ce même esprit, nous devons considérer que nous sommes également en permanente relation avec tous les êtres vivants de l’univers et en particulier avec ceux qui constituent notre environnement. Ce que nous vivons intérieurement a des répercussions sur leur fonctionnement, et inversement. D’où l’intérêt d’améliorer le plus possible notre équilibre intérieur et de contribuer à la qualité de vie des êtres qui nous entourent.
Dans ce grand Tout qu’est l’univers, l’Homme est également considéré comme un tout à part entière, un microcosme dans le macrocosme. Dans la symbolique chinoise, l’homme est perçu comme un tout placé entre la Terre et le Ciel, ou plutôt comme un lieu d’échange entre les énergies célestes Yang et les énergies terrestres Yin.


éclair

De l’observation de la nature est née cette loi du Yin et du Yang qui montre que chaque chose et chaque phénomène possède un côté Yin et un côté Yang. Ce sont deux aspects qui sont opposés et complémentaires. Dans l’homme, c’est exactement la même chose : il contient des énergies Yin et des énergies Yang. Je reviendrai dans un autre article sur cette grande théorie.
D’une manière plus précise, il constitue une unité organique dont les différentes parties sont reliées par des trajets (méridiens ou nadis) dans lesquels circule de l’énergie.
L’homme fait également un avec son esprit, avec ce que les chinois appellent le Shen qui constitue l’ensemble des activités psychologiques et mentales de l’être humain. Il s’agit d’une autre forme d’énergie qui s’intègre et se confond avec l’énergie organique. Tout exercice ou tout traitement agissant sur l’énergie aura donc un impact sur l’ensemble des énergie de l’individu.
En résumé, la santé physique et mentale de l’homme repose sur un équilibre harmonieux des énergies en lui et dans son environnement, car toute perturbation de cet équilibre engendre des déséquilibres énergétiques et donc des maladies.
C’est pour cette raison que toutes les traditions ancestrales telles que la médecine traditionnelle chinoise ont créé des techniques de soins énergétiques, c’est-à-dire basées sur l’équilibrage des énergies nous constituant.

mardi 12 mars 2013

Outils 3 de l'Auxiliothérapie : Les soins énergétiques

LE SOIN  SECRET PRÉCIEUX 
Création originale de Laure, basée sur les traditions de l'Inde ayurvédique et de la science des chakras. Massage d'exception, réconfortant, favorisant l'équilibre et l'harmonisation des énergies grâce aux bienfaits des pierres (hématites, jaspe rouge,cornaline, œil de tigre, quartz rose et jade, turquoise, lapis lazuli, améthyste, quartz blanc), de la musique, des huiles essentielles rares et subtiles.

Ce soin manuel relie chaque grand centre énergétique (chakra) avec les parties du corps qui lui correspondent, grâce aux vibrations sonores, olfactives et minérales. En exerçant des manœuvres douces et profondes, d’abord sans les pierres pour entrer en contact avec la peau, puis avec une pierre dans chaque paume, ce massage favorise l’alliance de toutes les vibrations.
Les différentes musiques, pierres et huiles essentielles forment un tout qui en entrant en résonance avec les énergies du corps dissout les blocages et recrée l’harmonie.

7 centres énergétiques, 7 parties du corps, 7 pierres semi précieuses, 7 musiques, 7 essences... “Des Notes soigneusement sélectionnées pour leur affinités harmoniques.”
Et.... une 8ème Essence vitale qui agit sur le cœur, recentre, harmonise tous les aspects de la personnalité et unit les contrastes. Elle enracine et relie tous les centres entre eux.

SOIN  LUNATIQUE ÉLIXIR MODELAGE DES TRAJETS ÉNERGÉTIQUES YIN . Alchimie d'huiles essentielles, en lien avec les cycles lunaires, pour aller chercher  votre quintessence féminine, ce qu'il y a de plus précieux en vous. A faire au moment de la pleine lune ou de la nouvelle lune pour en retirer le maximum du bien fait.
        Dans toutes les traditions du monde et depuis toujours, la lune est la représentation cosmique de la femme, tout comme le soleil est celle de l’homme. Elles fonctionnent toutes les deux de la même façon. La lune est changeante, elle monte et descend dans le ciel, elle s’approche, puis s’éloigne de la terre, elle évolue selon un cycle qui nous la montre tantôt rayonnante de lumière, tantôt dissimulée dans l’obscurité, elle provoque le flux et le reflux de l’eau des mers et des océans. Et la femme sensible et réceptive est en lien constant avec cette énergie, c’est pourquoi on retrouve chez elle ces mêmes caractéristiques de fluctuation aussi bien au niveau de son corps, qu’au niveau de son humeur, de ses émotions et de ses pensées.

Malheureusement, aujourd’hui l’être humain, y compris la femme, s’est tellement coupé de son ressenti, de son lien avec la nature et en fait de son lien avec lui-même, qu’il se retrouve complètement en déséquilibre par rapport à son essence-même. Ce soin vous propose de recréer ce lien avec votre essence féminine en vous reconnectant aux cycles de la lune à l’aide d’huiles essentielles spécifiques :

La Sauge sclarée, l’Ylang-ylang et le Jasmin font partie des toniques sexuels féminins.
SAUGE SCLAREE : impétuosité et spontanéité de la jeune femme. Même effet sur l'organisme que les œstrogènes.  Aide à l'accouchement.
JASMIN : volupté, sensualité, symbole perpétuel amoureux. Formidable intensité de sentiments. Sentir ce parfum est équivalent à la caresse de l'amoureux. Excellent pour le blocage de la sexualité.
YLANG YLANG : le tonique sexuel des femmes. Antispasmodique puissant qui peut remplacer la morphine.http://accompagnementverslebienetre.weebly.com/

Le soin de la femme par excellence, pour retrouver votre féminin sacré...

SOIN SWEAT LODGE
Ce soin est issu de la tradition amérindienne. Il utilise des galets de basalte volcanique immergés dans un bain d'eau chaude et un mélange d'huile végétale et d'essences aromatiques, ce qui fait de ce massage un véritable soin énergétique.
Un retour aux sources et à la terre mère.
Les Amérindiens utilisaient les pierres volcaniques de basalte car elles permettent de conserver longtemps la chaleur et de la restituer en améliorant l’harmonie énergétique. De nos jours, les pierres sont toujours choisies avec soin pour leur forme et leur douceur.
Cet incroyable “toucher” chaleureux et doux a la vertu de relaxer et d'apaiser en profondeur.

Ce soin combine la pose de pierres chaudes sur des zones énergétiques stratégiques ainsi que des effleurages réalisés avec les mains, puis avec les pierres elles-mêmes sur l'ensemble du corps.

Ce soin doux et incomparable a de nombreux bienfaits :
> il entretient le bien-être,
> il soulage certaines tensions liées au stress,
> il relâche les tensions musculaires en général,
>il favorise les circulations énergétique, sanguine et lymphatique,
> il aide à éliminer les toxines,
> il adoucit et assouplit la peau.

AROMA RÉFLEXOLOGIE PLANTAIRE
Ce soin consiste à prendre en compte différents troubles par les pressions sur les pieds. Le pied, divisé en zones réflexes, est la représentation miniaturisée du corps humain. A chaque zone réflexe correspond une partie du corps. Le massage des pieds localise les tensions et les élimine pour rétablir l'équilibre dans tout le corps.

Selon la réflexologie plantaire, le pied, divisé en zones réflexes, est la représentation miniaturisée du corps humain. A chaque zone réflexe correspond une partie du corps. L'art de la réflexologie plantaire consiste à exercer un toucher spécifique sur ces zones, dans le language courant, cela correspond à un massage des pieds, pour localiser les tensions et les dysfonctionnements de l'organisme afin de les éliminer et de rétablir l'équilibre.

Une surprenante sensation de sérénité

vendredi 1 mars 2013

Outil 2 de l'auxiliothérapie, le magnétisme

Le magnétisme est une force extrêmement puissante qui peut, vraiment, contribuer au bien-être d'une personne en demande de guérison intérieure. Il est avant tout une manière de vivre et de penser, il devient curatif uniquement lorsque la personne qui magnétise est en pleine possession de son énergie positive.

L'étymologie du mot, magnétisme, du grec, magnes, signifie "aimant", que l'on peut lire aussi en décodage "aime-en...". On peut  dire que tout ce qui existe (objets inanimés, végétaux, animaux) développe  et reçoit des forces magnétiques. Donc, tous les humains sont aussi doués d'une force magnétique. Il est établi aujourd'hui et même par des physiciens avérés, que la force magnétique humaine existe bien et qu'elle produit, dans certaines conditions, des effets curatifs parfaitement inexplicables selon les théories de la médecine académique.

Les plus récentes études scientifiques ont montré que le corps humain irradie, en plus des ondes de chaleur, divers effluves et émanations, dans lesquelles on distingue :
- de véritables rayonnements tout à fait comparables aux ondes électromagnétiques bien connus des physiciens,
- une substance très dense, c'est ce qu'on appelle le fluide magnétique
- et un ensemble de propriétés mentales, liées à la pensée, laquelle est très étroitement associée à l'activité magnétique.

Les irradiations peuvent s'observer à l’extrémité des doigts, dans le regard, dans le souffle et dans les pensées, avec une intensité plus ou moins forte. Le magnétisme peut se réaliser par contact direct ou indirect (transmis à un objet intermédiaire comme le coton), à distance ou par la pensée. Le magnétisme est l'utilisation de nos propres énergies, celle de l'univers, du cosmos, et de la terre.

Si l'on pratique le magnétisme dans l'esprit d'accompagner les autres vers le bien-être, puis vers la guérison, tout en recherchant l'harmonie pour l'humanité, celui-ci devient une source de bonheur inestimable. Le magnétisme est l'agent de la nature, il s'harmonise avec les forces vives qui sont en nous et par ce biais il rétablit l'équilibre dans les organes.

Déroulement d'une séance :
En fait, le protocole se fait sur 3 séances. Et oui, dans l'auxiliothérapie, nous prenons le temps de traiter chaque partie du corps au rythme où elles doivent être traitées, c'est à dire petit à petit. Et dans tous les cas, la personne est prise en considération globalement, ce qui fait qu'elle reçoit les soins appropriés en fonction de ses besoins au moment de la séance.

La plupart du temps :
La séance 1 :
Étude de la colonne vertébrale et de son axe pour détecter les déséquilibres, car tout part de là.
Nettoyage énergétique des jambes, bras, dos.
Ré-énergisation de ces zones.

La séance 2 :
Même protocole, mais le ventre est rajouté ainsi que la tête.

Le dernière séance :
Le corps, dans son entier, est encore une fois, nettoyé et ré-énergisé.

samedi 23 février 2013

Outil 1 de l'auxiliothérapie, le décodage biologique

Les difficultés de notre vie sont directement issues de nos engrammes…
Notre corps (cerveau, cellules) applique inlassablement et à une vitesse vertigineuse les programmes inscrits profondément dans notre organisme. Quand cela conduit à des pathologies, des dysfonctionnements, un inconfort de vie, il convient d’y remédier. Nous sommes toute notre vie les enfants de nos parents. Les informations qu'ils nous ont transmises à leur insu en nous concevant, restent inscrites dans notre mémoire et posent des problèmes qu'il peut être nécessaire de prendre en charge.

La DEPROGRAMMATION BIOLOGIQUE met en pratique de formidables synthèses des enseignements connus, sans s’opposer aux thérapies habituelles, en comprenant et en respectant les individus qu’elle aide dans la résolution de leurs problématiques. En comprenant les CAUSES REELLES ET LES RAISONS DE NOS SOUFFRANCES et en donnant au corps L'ENERGIE DONT IL A BESOIN, nous pouvons intervenir à la source et de ce fait, faciliter grandement la résolution des dysfonctionnements.

La prise de conscience vous permet d’être vraiment acteurs de votre guérison et libres de vos choix et de vos pensées. Ainsi, on comprend mieux comment le corps fonctionne et comment le cerveau agit sur cette belle «machine ». Le conseiller a pour rôle d’identifier et de mettre en évidence les causes des problèmes. Il les expose à la personne qui le consulte en lui indiquant les moyens de les déprogrammer.

Celle-ci s’implique complètement dans ce travail et retrouve ainsi la joie de vivre dans la résolution de ses conflits internes.
Ces méthodes sont complémentaires des diagnostics et des traitements médicaux posés et prescrits par des médecins et des spécialistes. Il convient de ne pas interrompre vos traitements en cours.






dimanche 17 février 2013

Je suis Auxiliothérapeute

Je suis Auxiliothérapeute, qu'est ce que c'est ?

 L'Auxiliothérapie vient du latin auxiliarius "venant à l'aide", se dit donc d'une action qui aide, dont on tire secours !
Il s'agit d'une nouvelle méthode d'accompagnement vers le bien-être tant au niveau physique, qu'émotionnel ou environnemental.
L'auxiliothérapeute répond à une demande d'aide (trouble, douleurs, mal-être, envie d'avancer) et accompagne la personne sur le chemin de l'autonomie, de la responsabilité et de la création de sa propre vie au lieu de la subir. L'auxiliothérapeute fait le lien entre le corps, le mental et l'esprit.

Les personnes concernées sont :

  • des personnes qui souhaitent être aidées dans leur démarche de croissance personnelle,
  • des personnes qui ont des douleurs, un mal-être, une "mal-à-dit". C'est leur corps qui parlent car elle ne peuvent pas dire oralement leurs sensations de "mal-aise".

Ceci par différentes méthodes adaptées selon chaque cas et chaque personne :

  • les soins corporels : massage énergétique, harmonisation des chakras (cf : soin secret précieux à la page soins du corps) et magnétisme,
  • La nutrition : alimentation bio-logique énergisante, importance de l'eau, réduction des dépendances,
  • Le décodage biologique, la psychogénéalogie,
  • La relaxation par la respiration et la méditation
  • Des outils de PNL,
  • Le Feng Shui

L'esprit humain est capable de surmonter beaucoup de difficultés. Souvent, après avoir résolu une situation difficile, nombreux sont ceux et celles qui se découvrent des talents, une nouvelle raison de vivre. L'auxiliothérapeute permet de faire émerger le potentiel, les talents et les qualité de la personne en transmettant son énergie positive.

Alors, en avant ! Yallah !!!

auxilio.gif

Du fond des ténèbres... jaillit la lumière !

Photo de  Joshua Sortino  sur  Unsplash On pourrait croire que j'ai le temps d'écrire, puisqu'en arrêt total d'activité...