mardi 23 avril 2013

10 Conseils pour faire face aux défis de la vie.

 1.       Écoute la sagesse de ton corps
Écoute les signaux que t’envoie ton corps ; si tu ressens un bien être après avoir pris une décision, tu es sur la bonne voie ; tout signal d’inconfort et de mal être invite à effectuer un changement, un lâcher prise, un pardon.

2.       Vis dans le Présent
Vis pleinement la journée qui se présente, affronte le présent jour après jour, sans être  esclave du passé et sans être paralysé par les préoccupations liées au futur.

3.       Trouve le temps de méditer et/ou de prier : Mets-toi en contact avec ta dimension spirituelle. Apprends à ralentir le rythme de tes pensées, ouvre ton cœur à Dieu, rencontre le silence, expérimente le contact avec la partie la plus profonde de toi pour comprendre qui tu es.

4.       Abandonne l’idée d’avoir besoin de l’approbation des autres
Ne permets pas aux autres de  conditionner tes choix de vie. Est inscrit en toi un programme de vie que ton âme connait. Laisse-la te le révéler en écoutant et regardant les signes que la vie t’envoie. L’univers est prêt à t’offrir d’infinies possibilités. N’oublie jamais ton pouvoir intérieur qui est paix totale, amour, sagesse infinies.

5.       Quand tu te mets en colère contre quelqu’un sache que tu te détruis en premier. Quand tu te fermes et que tu es sur la défensive, tu perds ton pouvoir sur toi-même. En gérant ta colère et en t’ouvrant aux autres, tu gardes le contact avec ton divin intérieur et l’univers entier.

6.       Rappelle-toi que ta réalité extérieure est le reflet de ta réalité intérieure
Utilise les relations comme un miroir pour t’aider à te comprendre en favorisant ta croissance et ton évolution. Chaque confrontation avec l’autre t’aide à te connaitre plus profondément.

 7.       Évite les jugements, tu te sentiras plus léger
La dualité  entre le bon et le mauvais t’amène à mettre des étiquettes et à interpréter  tout ce qui t’environne en t’empêchant de voir les choses  pour ce qu’elles sont.

8.       Ne pollue pas ton corps précieux de toxines, chimiques ou émotionnelles
Ton corps est le temple de ton âme et à ce titre il mérite un grand respect. C’est un merveilleux instrument pour t’accompagner tout le temps de ton incarnation sur terre. Soigne chaque cellule de ton corps : c’est très important pour ton bien être globale, corps, mental et esprit.

9.       Remplace les comportements basés sur la peur et la culpabilité par un comportement basé sur l’amour. La peur et la culpabilité viennent des mémoires du passé. Rappelle-toi  que chacun a en soi la Force nécessaire pour  reconnaitre, affronter et vaincre la peur. L’aide spirituelle est à tes cotés pour te soutenir avec sa Grâce.

10.   Sois conscient que l’univers est le reflet d’une grande et profonde intelligence, une intelligence invisible qui organise la matière et l’énergie. Vivre en paix, en harmonie, dans la pureté et la transparence avec toi-même et avec tout ce qui t’entoure est le cadeau le plus élevé que tu puisses offrir au monde.

Texte de  Marie Menseau http://eveil-a-soi.com   Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer sa source originale. Tous droits réservés.

mercredi 17 avril 2013

Pourquoi les gens ne guérissent pas !


(Ce texte m'est parvenu par une de mes amies qui vit au Brésil et que j'ai connu lors d'un séminaire de Danse du feu avec Emaho)


Un médecin intuitif partage avec nous sa perspective unique sur la raison pour laquelle les gens ne guérissent pas. Il avait l'habitude de penser que tout le monde voulait être guéri. Et a fini par conclure que « la guérison était très désagréable ! »

Les obstacles à la guérison comprennent le fait d’abandonner de vivre dans le passé, de cesser d'être une victime, et la peur du changement. Diriger notre pensée et notre énergie sur notre passé se fait au détriment de nos cellules et de nos organes qui ont besoin d'énergie pour fonctionner et guérir.

La guérison exige de vivre dans le présent, et la récupération de l’énergie piégée dans nos traumatismes et dans nos blessures. Ce médecin dit que la seule raison de nourrir et de garder le passé vivant, c'est l'amertume de ce qui s'est passé.

Refuser de pardonner à un événement ou à une personne du passé produit des fuites d'énergie. Le pardon guérit les fuites. Le pardon n'a rien à voir avec le fait de ne pas responsabiliser les autres pour les blessures qu'ils ont causées.

Il a plus à voir avec la liberté de la personne qui se perçoit comme une victime.

Quand nous voyons un évènement douloureux dans le cadre du processus de la vie comme un message ou un défi plutôt que comme une trahison personnelle, l'énergie de vie liée à cet évènement reflue vers les circuits énergétiques de notre corps physique.

Les gens ne guérissent pas parce qu'ils ont été libérés de l'illusion d'être une victime. Trop souvent, les gens obtiennent du pouvoir sur les autres grâce à leurs blessures parce qu'ils ont trouvé du soutien chez les autres. Les blessures deviennent un moyen de manipuler et de contrôler les autres.

La guérison exige souvent des changements de mode de vie, d'environnement et de relations. Le changement peut être effrayant !!!

Il est facile de rester dans un circuit d'attente, en affirmant que l'on ne sait pas quoi faire, alors que c’est rarement vrai. En fait, lorsque nous restons dans un circuit d'attente et que nous savons exactement ce qu'il faut faire, c’est que nous sommes terrifiés par le fait d’agir en conséquence...

Le changement est effrayant, et le temps d'attente donne un sentiment de sécurité, alors que la seule façon d'acquérir véritablement ce sentiment de sécurité est d'entrer dans le tourbillon des changements et de se sentir vivant à nouveau.

La guérison nécessite une action. Manger, l'exercice quotidien, prendre le bon médicament produisent des changements sains dans le physique.

Relâcher le passé, laisser tomber les emplois stressants ou les relations inappropriées sont des actions qui soutiennent l'énergie du corps.

Même le processus de la mort auquel nous sommes tous confrontés, peut devenir un acte de guérison des vieilles blessures qui se libèrent en résolvant les questions laissées en suspens avec ses proches. 
(Maria de los Ángeles Rodeiro, gemmothérapeute)

mercredi 10 avril 2013

Bas les masques ...

Bonjour,

Ce message n'est pas vraiment le mien, mais plutôt l'interprétation que j'ai fait (après traduction et avec mes filtres, bien sûr !)  de ce que nous a dit Emaho http://www.emaho.ws/fremaho.html , le chaman que je suis depuis plusieurs années maintenant, lors de son dernier Workshop à Lyon. Enjoy it ...

" Voilà d'où vient la corruption de l'enfant : je fais des masques de plus en plus. Je deviens intelligent pour ne pas être tapé ou abandonné. Je fais des développement de stratégies pour ne pas être tué. Par contre, le masque de rire je ne peux pas le retenir. Je me demande de quoi j'ai l'air quand je ris. Il y a tellement de masques sur le mur. Mais quel est le vrai visage ? J'ai mis un masque qui faisait que les autres étaient heureux. Un masque pour ne pas décevoir un autre être humain. Puis dans le fond qui suis-je ? J'ai trouvé mon visage en nettoyant le sol par terre, en allant me promener j'ai su que le soleil me connaissait. C'est à travers l'art du travail. Apprenez à connaître votre visage. Votre visage dans la lune, les arbres et le vent. Vous êtes tout seul avec vous même sur cette planète. Peu importe combien de personnes vous aime. C'est un profond silence. Il s'agit de comprendre la solitude de cette société. Le soleil et les planètes sont seuls. Et cela va vous apprendre vous même. Nous avons de la chance de voir des milliers de visage mais cela ne nous rend pas plus heureux. Les livres avec des clés ne vous rendent pas plus heureux non plus. Les peintures sculptures avec des visages qui souffrent non plus. Vous êtes la formule en elle-même. En soi. Ce sont vos os. Soyez gentil avec ce mental qui est le votre. Il est juste comme un enfant. Si vous jouez des jeux avec votre mental, il jouera des jeux avec vous. Apprenez à votre mental à être intelligent avec les autres et votre mental sera intelligent avec vous." Emaho.

Nous vibrons le masque… nous portons le masque…quand décidons-nous de l'enlever ?

Photo de Enzo B sur Unsplash J’ai écrit ce texte en 2013 à la suite d’un séminaire que j’avais fait avec le chaman que je suivais à l’époqu...